Honeymoon – Toronto

Il y a 7 ans, nous étions sur un autre continent, jeunes mariés. Cet « anniversaire » est aujourd’hui l’occasion de revenir sur ce voyage, comme si nous étions encore.

Nous passerons rapidement sur la chance d’avoir été surclassé en Business Class sur notre Boeing 747 (surtout avec 7 heures de vol) et sur le plaisir de rouler en Ford Mustang décapotable à la place d’une banale compacte…

Non. Finalement, nous allons y consacrer quelques lignes. Sachez que pour avoir accès à cela, il vous faut : un contact chez Air-France invité au mariage, être en voyage de Noces, voyager léger et être gentil. Cela peut toujours servir pour plus tard. Vous aurez alors droit à des hôtesses aux petits soins, une place folle pour vos jambes, des couverts en argenterie, du champagne, du foie gras, des coquilles St-Jacques et rouler les cheveux aux vents !

J1-1

Premier aperçu de Toronto : le quartier de Little India. A part quelques maisons colorées, le détour n’en vaut pas forcément la peine. Nous nous consolons avec une Poutine, spécialité québécoise composée de frites, de cheddar et nappée de sauce à la viande.

Vous découvrirez rapidement que le fil conducteur de ce voyage sera gastronomique.

J1-2

Le jour suivant, décalage horaire oblige, nous nous levons tôt.

Nous partons à pied pour la fameuse Casa Loma. Thomas a tout planifié. Mais malgré le plan, nous nous perdons et cela nous donne l’occasion d’échanger avec les Torontois.

J2-1

La Casa Loma est LA visite de Toronto. Il s’agit d’une demeure extravagante du début du XXème siècle de presque 100 pièces, avec des passages secrets et un superbe jardin. La visite dure presque 2 heures et nous passons un agréable moment.

J2-2

J2-3

La vue sur Toronto depuis la Casa Loma est plutôt jolie :

J2-4

Nous déambulons ensuite en ville. Le musée de la chaussure (Bata Shoe museum) ne nous laissera pas un souvenir impérissable.

Nous allons ensuite jusqu’à la CN Tower mais nous ne l’admirons que d’en bas, vu le prix et le temps d’attente. Nous dégustons tout de même une citronnade qui valait bien le détour.

J2-5

Pour finir, retour à la gastronomie, avec LE plaisir de Thomas : Burger King. Ce plaisir est moins vif maintenant que « BK » est revenu en France mais en 2010, c’était quelque chose !

J2-7

Bilan de Toronto : une ville plutôt sympa, mais y passer plus d’une journée et demi est superflu !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s